Documentaire « Loin du désert »

10,00

 

Le documentaire « Loin du désert » retrace le parcours de quatre Kel Tamasheq du Niger et de l’Algérie. Des hommes qui ont fait le choix de quitter le désert, de changer de vie et de commencer de nouvelles expériences en France.

Quelles sont les raisons de leurs départs, comment s’intègrent-ils?

Et aujourd’hui, quelles sont leurs perspectives et de quoi rêvent-ils de ce côté de la Méditerranée?

Film documentaire – 2016 – 54 minutes.

Pour voir la bande annonce: https://www.youtube.com/watch?v=RoBO4ndwV38

Ajouter à la liste de souhaits
Ajouter à la liste de souhaits
Produit sera envoyé dans 3-5 business days
  Poser une question   Chat Now
Magasin
0 sur 5
Catégorie : Étiquettes : ,

Description

LOIN DU DESERT

Le documentaire « Loin du désert » retrace le parcours de quatre Kel Tamasheq du Niger et de l’Algérie. Des hommes qui ont fait le choix de quitter le désert, de changer de vie et de commencer de nouvelles expériences en France.

Quelles sont les raisons de leurs départs, comment s’intègrent-ils?

Et aujourd’hui, quelles sont leurs perspectives et de quoi rêvent-ils de ce côté de la Méditerranée?

Pour voir la bande annonce: https://www.youtube.com/watch?v=RoBO4ndwV38

A mi-chemin entre ethnologie et journalisme, ce documentaire questionne plusieurs Kel Tamasheq, loin du désert, loin de leur terre et leur famille. A défaut de pouvoir réaliser un documentaire sur place, la réalisatrice va chercher en France, ceux qui représentent le désert. Plusieurs portraits de Touareg venant du sud de l’Algérie et du Niger : musicien, ancien guide, infirmier… qui tentent simplement de trouver un travail, de prendre un nouveau départ de ce côté de la Méditerranée.

Certains viennent pour essayer de gagner mieux leur vie et aider leur famille restée au pays. D’autres, artistes, parcourent le monde pour diffuser leurs messages par la musique, nomades, toujours.

Différents parcours, faits de désillusions, de galères et d’échecs mais aussi de belles réussites.

Par leurs témoignages, ce film souhaite partager leur histoire, leur vie en exil, leurs espoirs, leur attachement pour le désert, leur investissement, même ici en France pour faire avancer la communauté et, l’engagement de la réalisatrice à leurs côtés, pour leur donner la parole et continuer de faire vivre la culture touarègue.

Ce film rend hommage à une minorité qui résiste et se bat pour garder son identité, au pays et dans toute sa diaspora.

lls témoignent dans ce film :

Nabil Baly OTHMANI. Originaire de Djanet (sud algérien), l’enfance de Nabil a été bercée par la musique de son père Baly, grand poète et joueur de ud et celle de sa grand-mère Khadija, chanteuse de tende et gardienne de la tradition. Héritier d’une grande lignée de musiciens Touareg, Nabil fonde son groupe à Djanet en 2009 et depuis lors construit sa propre route musicale, à la fois au ud et à la guitare. Dans la mouvance des groupes touareg contemporains, leur musique témoigne de leur identité touarègue très affirmée et de leur appartenance au Maghreb. Nabil passe une grande partie de l’année à Grenoble où il s’est établi.

Kader –Labza- AHMID était mon guide lors de mon premier voyage en 2003. Devenu un frère de cœur, il a eu la chance de poursuivre son autre activité saisonnière à l’arrêt du tourisme : il est à présent infirmier à plein temps dans un dispensaire à Illizi (sud Algérie). Néanmoins, père de 3 enfants, il peine à joindre les deux bouts et se sent enfin prêt à tenter sa chance de l’autre côté de la Méditerranée, seul. Déterminé, avec une bonne connaissance de notre pays basée sur les récits des touristes français et de ses séjours ici, il aimerait s’installer définitivement en Rhône-Alpes d’ici la fin de l’année 2016. Encore « là-bas » mais plein d’espoirs, Kader vient de passer deux mois en France pour préparer son immigration.

Agdal WAISSAN. Fils aîné de l’Amnokal WAISSAN de la tribu des Ifoghas du Niger, Agdal habite à Toulouse depuis 4 ans car son pays est devenu trop instable pour sa famille. Il reste néanmoins guide et directeur de l’agence de voyages Imouhar Expéditions, spécialisée dans la bande Sahélo-Saharienne. Soucieux du développement de sa région, c’est non sans mal qu’il a organisé pour la première fois le Grand Marathon du Ténéré, près d’Agadez en décembre 2014. La deuxième édition est en préparation pour décembre 2016 ! « Nous espérons, grâce à ce Marathon, contribuer au développement de la région et du pays en véhiculant une image positive et optimiste de la jeunesse nigérienne et favoriser la relance des activités touristiques au Niger. » Agdal.

Kader ASSOUF est né à Tamanrasset. A 20 ans, il commence à travailler dans une agence touristique à Djanet. Il vient en France pour la première fois en 2006 pour effectuer une formation dans le tourisme. Il a ensuite travaillé pour les agences de voyage Nomade Aventure, Allibert… quand ces dernières proposaient encore le désert. Aujourd’hui, tout juste marié à une française, Kader vient de trouver du travail, alimentaire, dans les sous-sols du métro lyonnais… Après quelques années ici, il ne souhaite pas rester. Il s’est fixé l’objectif de monter une agence de voyage à Djanet pour reprendre ses activités et sa vie dans le désert. Optimiste, toujours, sur le retour des voyageurs occidentaux dans certaines zones du Sahara.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Documentaire « Loin du désert »”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'offres pour ce produit!

Politique de livraison

Livraison 2 euros, à domicile, en 3 jours ouvrés.

Questions et demandes générales

Il n'y a pas encore de demandes de renseignements.

Chat Now
Chat Now
Questions, doubts, issues? We're here to help you!
Connecting...
None of our operators are available at the moment. Please, try again later.
Our operators are busy. Please try again later
:
:
:
Have you got question? Write to us!
:
:
This chat session has ended
Was this conversation useful? Vote this chat session.
Good Bad